exit

Sciences humaines et sociales   > Accueil   > Arts et sciences   > Numéro spécial   > Article

Poïétique multi-paysagère, quand l’oeuvre fait système avec son environnement

Multi-landscape poetics, when artwork makes a system with its environment


Raphaël Bergère
Université Toulouse - Jean Jaurès

Mathilde Murat
Université Toulouse - Jean Jaurès



Publié le 14 janvier 2020   DOI : 10.21494/ISTE.OP.2020.0458

Résumé

Abstract

Mots-clés

Keywords

La démarche artistique que nous présentons dans cet article s’inscrit dans une perspective paysagère que nous analyserons selon une approche complexe et écosystémique. L’oeuvre dont il est question, intitulée Luminale, actualise la figure de la cabane pour interroger nos rapports aux environnement et aux technologies, tout en se construisant à travers une multiplicité de paysages. En référence à des philosophes qui prônent une vison modeste et poétique de l’habitat (Thoreau, Bachelard), nous étudions dans un premier temps en quoi cette figure de la cabane nous permet d’interroger l’habitat et la technique dans une dimension nomade. Dans un second temps, le présent article s’intéresse davantage à l’aspect sauvage qui se dégage de l’installation Luminale. En nous appuyant sur le travail de théoriciens ayant abordé des questions de dispositifs interactif (Couvhot), d’espace plastique (Guerin) et notamment la notion de figural (Deleuze) nous verrons comment la scénographie interactive de Luminale immerge les spectateurs dans un écosystème artistique singulier. L’expérience de l’oeuvre permet en effet de revisiter les paysages visuels et sonores à partir desquelles elle a été constituée, nous invitant alors à ralentir pour prendre le temps d’observer et d’écouter l’environnement.

In this article we are going to present an artistic process within a landscape perspective, which scopes with a complex an ecosystemic approach. Our art project named Luminale was made while exploring a multiplicity of environment. Within this artwork, we want to update the symbolic of the “cabin” to question our relationships to the environment and technologies. With reference to philosophers who advocate a modest and poetic vision of the habitat (Thoreau, Bachelard), we first study how the symbolic of the “cabin” allows us to question the habitat and technologies in a nomadic way. Secondly, this article focuses more on the wilderness dimension existing in Luminale art installation. Invoking the work of theorists who have addressed questions of interactive devices (Couchot), plastic space (Guerin) and in particular the notion of “figural” (Deleuze), we will demonstrate furthermore how Luminale’s interactive scenography immerses spectators in a unique artistic ecosystem. The work’s experience allows us to revisit the visual and sound landscapes from which it was composed, inviting us to slow down and take the time to observe and listen to the environment around us.

art environnement Paysage nomadisme sauvage dispositif scénographie interactivité

art environment Landscape nomadism wild device scenography interactivity