exit

Sciences humaines et sociales   > Accueil   > Arts et sciences   > Numéro

Vol 2 - Numéro 1

Arts et sciences


Articles parus

La chimie génératrice de forme : végétation métallique et jardins chimiques

Certaines réactions chimiques produisent un solide et sont capables de générer des structures aux formes étonnantes et caractérisées parfois par des propriétés géométriques remarquables comme l’auto-similarité. Cet article s’intéresse à ces structures, à leur nature esthétique et s’attarde plus longuement sur les jardins chimiques, générés par une réaction de précipitation, revisitée à l’aide d’une géométrie confinée qui produit des tableaux chimiques.


Science et poésie s’opposent-elles ?

Science et poésie s’opposent-elles ? À la recherche d’éléments de réponse à cette question, l’auteur propose de retracer succinctement une histoire des relations fluctuantes entre science et poésie. Plusieurs aspects liant science et poésie, tels que le processus de création, la vulgarisation poétique de la science qui participe à notre vision constamment renouvelée du monde, et l’engagement politique des acteurs de l’une et de l’autre, sont abordés. En conclusion de l’article, l’auteur souligne les causes possibles de l’éloignement entre science et poésie et pointe du doigt notamment les réactions et les espoirs que chacune engendre.


L’art au service de la conservation de l’un des lémuriens les plus menacés

HELPSIMUS s’est donnée pour mission de sauvegarder le Grand Hapalémur (Prolemur simus) à Madagascar à travers le programme Bamboo Lemur qui associe un suivi scientifique de l’espèce, la protection de son habitat, l’aide au développement des villages riverains des groupes de grands hapalémurs et le financement de l’éducation des enfants. En 2013, nous avons créé la « Fête du Simus » qui est devenu un évènement annuel incontournable dans la région où Helpsimus intervient. Au cours de cette journée de célébration, les enfants des 5 écoles primaires publiques localisées sur le site du programme Bamboo Lemur, mais aussi des groupes locaux issus des villages avec lesquels nous collaborons, sont invités à présenter les créations artistiques qu’ils ont préparé pour l’occasion : danses, chants et pièces de théâtre sur les grands hapalémurs et leur protection. Nous travaillons également avec un peintre malgache qui a réalisé plusieurs fresques sur les grands hapalémurs dans ces mêmes écoles. De plus, notre volet éducation n’est pas limité à Madagascar. Depuis 2015, il s’étend à plusieurs écoles situées dans de petites villes françaises. Un échange de lettres a d’abords commencé entre les écoles qui a été suivi par un soutien matériel aux écoles malgaches, lorsque les enfants français ont découvert les difficultés auxquelles étaient confrontés leurs nouveaux camarades dans leur vie quotidienne. Les enfants français ont alors décidé d’organiser des collectes de divers matériels et de fonds qui ont notamment permis de financer l’ouverture d’une cantine scolaire. Ils ont aussi créé une pièce originale sur les liens qu’ils ont tissés avec les enfants malgaches.
En France, nous avons organisé quelques expositions avec plusieurs artistes : photographes et peintres. Enfin, nous développons un projet artisanal dans le cadre de notre programme d’écotourisme. Un bracelet original a ainsi été créé par une créatrice française à partir de graines locales. Le programme Bamboo Lemur a été à l’origine de diverses créations artistiques impliquant des personnes différentes autour du même objectif celui de la protection d’un des lémuriens les plus menacés à Madagascar.


Géométrie interne d’une "Nuit" de G. de La Tour : "L’Apparition de l’ange à saint Joseph" (musée des beaux-arts, Nantes)

La géométrie interne permet aux peintres d’organiser l’espace pictural pour le rendre cohérent et harmonieux. Mais la géométrie interne et le support sur lequel elle est tracée, n’apparaissent pas dans l’oeuvre peinte, ni dans son image radiographique, ni dans son image infra-rouge : la géométrie interne demeure secrète. Cependant, le support étant parfois un maillage carré ou le plus souvent un maillage harmonique, les éléments picturaux sont quantifiés, la géométrie interne devient "discrète" et peut être décelée en même temps que son support. L’étude présentée ici concerne la recherche de la géométrie interne de l’un des chefs-d’oeuvre de Georges de La Tour : "L’Apparition de l’ange à saint Joseph" (musée des Beaux-Arts de Nantes). Cette étude permet d’illustrer et de confirmer la méthodologie développée dans notre livre consacré à la géométrie interne. C’est aussi une invitation à la lecture de ce livre, auquel nous ferons parfois référence.


Autres numéros :

2017

Volume 17- 1

Numéro 1

2018

Volume 18- 2

Numéro 1

Témoignages

2019

Volume 19- 3

Numéro 1

Numéro 2

2020

Volume 20- 4

Numéro spécial

Numéro 1

Numéro 2

Numéro 3

Numéro 4