exit

Social Sciences and Humanities   > Home   > Technology and Innovation   > Mobility Innovations. Transport, management of flows and territories   > Article

Innovations in the railway sector: an innovation system in transition between state impulsion regime and market oriented regime

Les innovations dans le secteur ferroviaire : un système d’innovation en transition entre régime à impulsion étatique et régime marchand


Nicolas Raimbault
IRT Railenium France
Department of Urban Development and Mobility LISER Luxembourg

Corinne Banquart
IFSTTAR/SPLOTT Université Paris-Est
France

Philippe Poinsot
Laboratoire Ville Mobilité Transport Ecole des Ponts IFSTTAR UPEM UPE
France



Published on 11 May 2017   DOI : 10.21494/ISTE.OP.2017.0144

Abstract

Résumé

Keywords

Mots-clés

Innovation is now considered as being essential for the railway sector to solve the difficulties it faces. In order to analyze the innovation processes in this sector, we adopt an overall view of production in the rail system by considering it as a whole and with its complexity. This approach demonstrates that the French railway sector, due to diverse transformations, and particularly because of the rise in European competition rules, is currently in limbo between “state impulsion” and “market oriented regime” (Boyer, 2015). This transition entails to contradictions and limits the capacity to innovate the sector. Based on the notion of the “sectoral system of innovation and production” (Malerba, 2004) and about 30 in depth interviews of actors of the sector, this article identifies several “nodes”, points of tension, in the innovation processes and in which the contradictions of the system concentrate. In this way, the article proposes the outline of an agenda for future research.

L’innovation est aujourd’hui considérée comme indispensable au secteur ferroviaire pour résoudre les difficultés que celui-ci connaît. Afin d’analyser les processus d’innovation dans ce secteur, nous adoptons une vision large de la production dans le ferroviaire, l’envisageant dans sa globalité et sa complexité. Cette approche montre que le secteur ferroviaire français se situe, sous l’effet de diverses mutations, et particulièrement de la montée en puissance des règles européennes de concurrence, dans un entre-deux, entre « impulsion étatique » et « régime marchand » (Boyer, 2015). Cette transition engendre des contradictions et limite la capacité à innover du secteur. En se fondant sur la notion de « système sectoriel d’innovation et de production » (Malerba, 2004) et en s’appuyant sur une trentaine d’entretiens semi-directifs auprès d’acteurs du secteur, cet article identifie des « noeuds », des points de tension, dans les processus d’innovation et dans lesquels les contradictions du système se cristallisent, et définit les contours d’un agenda pour des recherches futures.

railway sector innovation process sectoral system of innovations and production coordination of actors state impulsion regime market oriented regime

secteur ferroviaire processus d’innovation système sectoriel d’innovations et de production coordination d’acteurs régime à impulsion étatique régime marchand