exit

Humanities and Society   > Home   > Technology and Innovation   > Issue 2   > Article

Diversity of innovation processes in the Niayes market gardening system (Senegal): between conventional intensification and agro‐ecological transition

Diversité des processus d’innovation dans les systèmes maraîchers des Niayes (Sénégal) : entre intensification conventionnelle et transition agroécologique


Patrick Dugué
UMR Innovation CIRAD
Montpellier

Victor Kettela
UMR Innovation SupAgro
Montpellier

Isabelle Michel
UMR Innovation SupAgro
Montpellier

Serge Simon
CIRAD UPR Hortsys
Dakar - Sénégal



Published on 2 March 2017   DOI : 10.21494/ISTE.OP.2017.0112

Abstract

Résumé

Keywords

Mots-clés

The development of the vegetable sector in Senegal is based on technical innovations such as motorpumping, use of inputs and net-shades, among others. A survey of 22 market gardeners in southern Niayes shows the diversity of the innovation processes and the common driving factors. Exchanges between workers of vegetable exporters and market gardeners in the same region enabled for the adoption of localized (drip) irrigation. The use of natural inputs (biopesticides, repellents, organic fertilizers) which meet "agro-ecological" specifications is promoted by NGOs. Finally, different vegetable crop associations have been designed and adopted by innovative gardeners to address the reduction of surfaces although they are not yet "disseminated". These examples highlight the capacities of West African farmers to innovate and adapt. They question the type of methods and tools needed to accompany these processes without limiting the creativity of the farmers nor the flexibility and performance of local innovation systems that they managed to create.

Le développement de la filière maraichère au Sénégal s’est appuyé sur des innovations techniques comme le motopompage, l’usage d’intrants, l’ombrière-filet, … Une enquête auprès de 22 maraîchers de l’agriculture familiale au sud des Niayes a montré la diversité des processus d’innovation et leurs déterminants. L’adoption de l’irrigation localisée (goutte à goutte) a été permise par les échanges entre des ouvriers des entreprises exportatrices de légumes et des maraîchers de la même région. La promotion de l’usage d’intrants naturels (biopesticide, répulsif, fumure organique) répondant à un cahier des charges « agro-écologie » est assurée par une ONG. Enfin, différentes associations de cultures légumières ont été conçues et adoptées par des maraîchers innovateurs isolés pour répondre à la réduction de surface mais n’ont pas encore « diffusées ». Ces exemples mettent en évidence les capacités d’innovation et d’adaptation des producteurs ouest-africains. Ils nous interrogent sur le type de méthodes et d’outils à mettre au point pour accompagner ces processus sans limiter la créativité des agriculteurs ni la flexibilité et les performances des systèmes d’innovation locaux qu’ils ont pu créer.

innovation Agroecology transition gardening farmer practices family farming Niayes Senegal

innovation Agro-écologie transition maraîchage pratique agricole agriculture familiale Niayes Sénégal