exit

Information et communication   > Accueil   > Revue ouverte d’ingénierie des systèmes d’information   > Numéro

Vol 1 - Numéro 3

Revue ouverte d’ingénierie des systèmes d’information


Articles parus

Conception de Bases de Données Prosopographiques en Histoire - Un Etat de l’Art

La prosopographie a pour but l’étude de similitudes de trajectoires des personnes dans leur parcours biographique. Elle s’appuie sur une base de données contenant des informations relatives à des personnes d’un milieu spécifique définies chronologiquement et géographiquement. L’objectif de cet article est de proposer un état de l’art des bases de données prosopographiques mettant l’accent sur ses concepts spécifiques et la recherche afférente à la modélisation de ces concepts. Nous présentons différentes définitions de la prosopographie. Puis nous décrivons la méthode prosopographique qui a connu une certaine évolution du fait du recours aux bases de données informatisées. Un panorama de ces bases de données prosopographiques est présenté en soulignant leurs avantages et leurs limites. Les principaux concepts de ces systèmes sont décrits, notamment la personne qui est le concept central, l’onomastique qui permet l’étude des noms des personnes et des institutions et les notices biographiques qui recensent les événements auxquels les personnes sont liées. La description de ces événements pose le problème du temps et de sa représentation. Toutes les informations ainsi considérées sont entachées d’un niveau d’incertitude et d’imprécision, voire de contradiction. Les informations sont issues de sources historiques dont la crédibilité est primordiale. Ces concepts font parfois l’objet d’une modélisation. Nous présentons les principaux modèles conceptuels prosopographiques, inclus les approches ontologiques. La conclusion ouvre vers les axes de recherche à poursuivre dans ce domaine.


Du projet symogih.org au consortium Data for History - La modélisation collaborative de l’information au service de la production de données géo-historiques et de l’interopérabilité dans le web sémantique

Le projet symogih.org, système modulaire de gestion de l’information historique, a mis en place dès 2008 un environnement virtuel de recherche permettant la production collaborative et cumulative de données géo-historiques issues de multiples et différents projets de recherche. Une attention particulière a été portée dans ce processus aux méthodes de mutualisation et d’interopérabilité des données, et en particulier à la question de la création d’un modèle générique et ouvert, fondement du système d’information et capable de s’adapter aux problématiques des différents projets. Cette démarche a conduit les porteurs du projet à inscrire leurs travaux dans le cadre du CIDOC CRM et à constituer le consortium Data for History qui vise à promouvoir l’activité d’une communauté internationale de chercheurs intéressés par un modèle partagé de données dans lequel pourront se décliner les spécificités de chaque projet. Ce processus facilitera la mise en réseau, l’interopérabilité et la pérennisation des données géo-historiques produites dans les systèmes d’information des différents projets, en accord avec les principes FAIR.


Analyse de la politique numérique - Défis et expériences dans une double perspective

Au cours de ces dix dernières années, les réseaux sociaux sont devenus un élément central de la vie politique. Cependant, pour ceux qui s’intéressent à l’analyse des stratégies de communication des partis et des candidats en période électorale, les conséquences de l’introduction d’Internet dans la sphère politique ont été mitigées. En effet, si la recherche, la consultation et l’archivage de documents originaux relatifs à une campagne spécifique sont devenus plus faciles, plus rapides et réalisables à plus grande échelle, ouvrant ainsi un eldorado prometteur pour la recherche dans ce domaine, l’étude des campagnes en ligne a aussi inévitablement introduit de nouveaux défis techniques, méthodologiques et juridiques qui se sont révélés de plus en plus complexes à résoudre pour les chercheurs en sciences humaines et sociales. Le présent document propose donc de fournir un retour d’expérience ainsi qu’une validation expérimentale d’un projet pluridisciplinaire consacré à l’analyse comparative des campagnes politiques sur les réseaux sociaux à l’approche des élections au Parlement européen de 2014 en France et au Royaume-Uni. En plus d’observations formulées du point de vue des humanités sur les problématiques liées à un tel projet, le présent document présente des résultats expérimentaux concernant trois des phases du cycle de vie de la collecte des données : la collecte, le nettoyage et le stockage. Il en résulte une base de données prête à être analysées selon différents angles afin d’aider à traiter le sujet abordé en sciences politiques.


Bibliographies de Critiques d’art francophones — Un projet interdisciplinaire d’Humanités Numériques

Cet article présente la genèse, la mise en oeuvre et les réalisations d’un projet de co-conception d’un dispositif numérique qui s’inscrit dans le champ des humanités numériques. Il s’agit de la conception, réalisation et de la mise en service d’une base de données de références bibliographiques de critiques d’art. Après une brève présentation du rôle de la critique dans l’histoire sociale de l’art qui englobe sa médiation, nous présentons la méthodologie interdisciplinaire adoptée dans la co-construction de ce produit numérique ainsi qu’une réflexion autour des conditions du projet pour la mise en oeuvre de cette interdisciplinarité. Dans une troisième partie, des aspects spécifiques et techniques de conception de la base sont abordés, notamment l’ouverture des données et la méthodologie qui a été adoptée pour garantir la qualité des données.


Autres numéros :

2020

Volume 20- 1

Numéro 1
Numéro 2
Numéro 3