exit

Ingénierie et systèmes   > Accueil   > Revue

Ingénierie cognitique

Cognitive Engineering




IngeCog - ISSN 2517-6978 - © ISTE Ltd

Objectifs de la revue

Aims and scope

Ingénierie cognitique a pour vocation de publier les principaux textes scientifiques, technologiques, épistémologiques et philosophiques concernant les technologies cognitives et leurs développements actuels et futurs.

Dans une période soumise à la logique de l’exponentiel, le numérique sous toutes ses formes s’installe dans la société, dans les systèmes impliquant les hommes et les interfaces, leurs usages personnels, partagés ou plus généralement collectifs. Il envahit l’organisation et la vie des groupes comme des individus, allant jusqu’à pénétrer les corps ou s’insérer dans la pensée dans de nouvelles formes d’hybridité anthropotechnique.

De grands secteurs sont concernés : systèmes technologiques intelligents, systèmes apprenants, systèmes métacognitifs, systèmes collaboratifs et hybrides, éthique et futurs de l’ingénierie cognitique et des systèmes.

Cognitive Engineering aims at publishing the main scientific, technical, epistemological and philosophical texts that concern cognitive technologies and their current and future development.

 

In a time ruled by exponential logic, digital technologies have spread in society, in systems involving humans and interfaces, their personal or shared uses or more globally their collective uses. Digital technologies are taking over organization and group life as well as people’s life to the point where they are entering bodies and moving into thoughts with new forms of anthropotechnical hybridity.

 

Important sectors are affected: intelligent and technological systems, learning systems, meta-cognitive systems, collaborative and hybrid systems, ethics and the future of cognitive engineering and its systems.

Numéros parus

2024

Volume 24- 7

Numéro 1

2023

Volume 23- 6

Numéro 1

2021

Volume 21- 5

Numéro 1

2020

Volume 20- 4

Numéro 1

2019

Volume 19- 3

Numéro 1

2018

Volume 18- 2

Numéro 1

2017

Volume 17- 1

Numéro 1

Derniers articles parus

Avertissement – note au lecteur
Bernard Claverie

La revue « Ingénierie Cognitique » s’est donné pour mission de publier les textes scientifiques, technologiques, épistémologiques et philosophiques concernant les technologies et méthodes cognitives, c’est-à-dire celles utilisées pour connaître la cognition humaine, mais également les conséquences de sa mise en oeuvre et les moyens de l’action que l’on peut avoir sur elle.


Guerre Cognitive : avant-propos au numéro spécial
Mathieu Valette, Christian Harbulot, Antoine Hardouin

Ce numéro spécial de la revue rassemble un ensemble de textes composés par les chercheurs de deux collectifs français impliqués d’une part, dans un programme de recherche polémologique GECKO (Laboratoire de conception pour la guerre cognitive) et d’autre part dans un réseau consacré à l’action cognitive conflictuelle, CIVIL. Les textes sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et visent à donner une base de réflexion thématique à la poursuite de certains travaux initiaux francophones sur le sujet de la « guerre cognitive ».


Guerre cognitive, culture et récit national
Mathieu Valette

Cet article pose les éléments d’une problématisation de la guerre cognitive d’un point de vue sémiotique. On y propose un quadrillage phénoménologique de la guerre cognitive en termes de cibles et d’attaques puis une discussion sur les créations symboliques et culturelles comme porteuses d’une autorité, d’une légalité qui fait société. On s’intéressera au récit national comme création symbolique nécessaire au vivre ensemble, susceptible d’attaques hostiles mais pièce maitresse d’une défense cognitive à inventer. Il évoquera enfin la question du numérique qui constitue une faille intrinsèque au système de « défense culturelle » des démocraties.


La légitimité civile de la guerre cognitive
Christian Harbulot

Cet article aborde la problématique de la culture civile de la guerre cognitive qui est très rarement prise en compte. En effet en dehors de la confrontation militaire, on peut considérer ici trois autres types de confrontation. La confrontation idéologique et culturelle, à savoir les moyens cognitifs utilisés pour déstabiliser ou chercher un système d’idéologie dominante. La confrontation géo-économique, toutes les manoeuvres informationnelles liées à la guerre économique. La confrontation sociétale, intrusions des acteurs de la société civile dans les problèmes économiques. Les acteurs de ces problématiques sont issus du monde civil et non du monde militaire.


Typologies de guerres et conflictualités : introduction aux doctrines et perceptions vietnamiennes
Jean-Philippe Eglinger

Le concept de « guerre cognitive » (dans son acception « occidentale ») n’est apparu que récemment au Vietnam. Travailler sur le champ sémantique de ce concept (comme d’autres récemment empruntés) permet d’en comprendre le cheminement et la perception que peuvent en avoir les autorités vietnamiennes. Pourtant, au-delà de cette étude sémantique, il est nécessaire de s’intéresser et de comprendre les traditions militaires vietnamiennes, notamment la guerre révolutionnaire, pour voir comment elles peuvent constituer un terreau favorable à « l’absorption » rapide de ce concept « importé » et permettre sa réutilisation sous une forme « vietnamisée » soit dans un cadre militaire ou civil au service de l’influence de ce pays.


Faut-il craindre les IA ou ceux qui agitent les fantasmes ?
Benoît Le Blanc

La question de la crainte ou de la confiance à l’égard de l’intelligence artificielle revient régulièrement sur le devant de l’actualité. La nouveauté provient de ce que des applications concrètes de l’IA se font jour. D’ailleurs il ne se passe plus un jour sans que les journaux évoquent « les IAs ». Mais faut-il véritablement en avoir peur ? Evoquer cette question passe par trois points : comprendre ce qu’est l’IA, examiner l’actualité du domaine, et se doter de quelques moyens pour réfléchir à comment avancer socialement et politiquement avec l’IA.


Les opérations d’influence psychologiques russes et la Maskirovka comme état d’esprit
Bernard Claverie

La maskirovka est une ancienne méthode de masquage et d’enfumage pour dissimuler les actions militaires soviétiques. C’est aujourd’hui une véritable doctrine d’action qui s’impose à toutes les dimensions de l’État russe, constituant une véritable culture de la manipulation de l’information, de l’influence au service du secret de l’action militaire, politique et diplomatique, ciblant à la fois les ennemis institutionnels et les individus opposés au pouvoir russe.

Comité de rédaction

 

Rédacteur en chef

Bernard CLAVERIE
IMS - ENSC Bordeaux INP

 

Membres du comité

Jean-Paul BOURRIERES
IMS – Université de Bordeaux

 

Noémie CHANIAUD
IMS - ENSC Bordeaux INP

 

Laurent CHAUDRON
Theorik-Lab - Salon de Provence

 

Gilles COPPIN
LabSTICC - IMT Atlantique - Brest

 

Ralph ENGEL
SSRI-A8 - MESR - Paris

 

Jean-Gabriel GANASCIA
LIP6 - Sorbonne Université - Paris

 

Baptiste PREBOT
Direction générale de l’armement Paris

 


Comité de lecture


Consignes de mise en page


Publication ethics and publication malpractice statement


  Proposer un article