exit

Sciences humaines et sociales   > Accueil   > Educations   > Numéro

Vol 2 - Numéro 1

Educations


Articles parus

Étude comparée de deux pratiques enseignantes dans le cadre de l’accompagnement de la Transition agro-écologique

La transition agro-écologique, inscrite au coeur de la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt de 2014 est déclinée dans l’enseignement agricole sous la forme du projet stratégique « Enseigner à produire autrement » qui impacte tout à la fois ce qu’il y a à enseigner et les manières de le faire. Cet article est issu d’un travail de recherche doctorale qui vise à comprendre comment des enseignants « ordinaires » s’emparent de la prescription « enseigner à produire autrement », ce qu’ils en font et ce que cela produit, ou non, sur les apprentissages des élèves. Cet article se base sur les deux premiers cas étudiés et focalise sur la dimension épistémologique des savoirs enseignés dans ces situations à enjeux professionnels particuliers.


Imaginer le territoire de demain : le patrimoine comme levier de changement en EDD

Cette recherche collaborative en éducation au développement durable (EDD) a été réalisée avec l’école élémentaire publique de Biver dans le cadre de l’Observatoire Hommes Milieux "Bassin Minier de Provence". Elle prend appui sur un modèle pédagogique d’arpentage du temps nommé " Tem Ter i 3 " qui se déroule en trois phases : présent, détour par le passé, projection dans le futur. La créativité est une des focales didactiques étudiée et la seconde concerne la prise en compte du "changement" en EDD. Le patrimoine et sa patrimonialisation ont servi de fil rouge à cette expérimentation dont les deux questions de recherche sont les suivantes : quels éléments de significations les élèves construisent-ils tout au long du dispositif ? Dans ce processus, quelles sont les formes de changements identifiables ? Les projections dans le futur, réalisées par les élèves, ont été analysées. Les principaux résultats concernent l’appréciation assez subtile par certains élèves de temporalités superposées et imbriquées les unes dans les autres. La sollicitation de l’imagination et de la créativité a permis aux élèves d’entrer dans des processus d’écriture et de réécriture, agissant dans de multiples dimensions : avec le réel et par le biais de ces requalifications d’espace.


Enjeux de la formation au numérique des communautés scolaires dans une perspective de transformation écosociale

Avec un positionnement hybride entre théorie et pratique, cet article prend appui sur des expériences du groupe d’intégration pédagogique de l’information et de la communication (GIPTIC) en éducation au développement durable (EDD) de l’académie de Paris pour émettre des propositions de formation de la communauté éducative à l’usage des technologies de l’information et de la communication en vue d’une transformation écosociale : privilégier une approche culturelle et pédago-centrée des TIC, identifier la diversité des TIC pour en estimer les possibilités et les limites selon ses propres objectifs éducatifs, initier aux TIC pouvant soutenir des démarches pédagogiques de coopération, de mise en débat, de formation à l’esprit critique et à la notion de communs, et enfin ne pas occulter la place des TIC eux-mêmes dans la crise socio-écologique actuelle.


L’éducation au handicap en contexte scolaire : une approche par les représentations sociales dans une population lycéenne

La démarche d’inclusion et de transformation des représentations sociales du handicap attribuée à l’école laisse place à l’émergence de dynamiques éducatives pour aborder un enjeu sociétal du 21ème siècle : le « vivre ensemble ». La rencontre avec l’autre différent n’est pas un « allant de soi » (Jodelet, 2003). Les représentations sociales du handicap sont le plus souvent entachées d’une vision subjective stigmatisante et restrictive qui fait obstacle au « vivre ensemble ». La théorie des représentations sociales est utilisée dans cette étude comme un outil à l’usage d’une réflexion sur les éducations à. Nous interrogeons le vécu et l’information à l’école sur le handicap comme facteurs potentiels de transformation des représentations sociales des lycéens dits ordinaires. Sur la base de questionnaires, nous définissons une cartographie représentationnelle du handicap d’un groupe de lycéens. Puis, nous conduisons une expérimentation sur deux années en classe de travaux personnels encadrés. L’expérimentation tend à montrer que, par l’approche des éducations à, un vécu avec le handicap est possible à l’école, et qu’il est facteur potentiel de transformation positive des représentations sociales. Mais les obstacles au « vivre ensemble » demeurent.


Coopération entre élèves, éducation à la citoyenneté et écriture à l’école primaire

A l’école primaire, les situations d’écriture sont souvent proposées aux élèves sous forme d’exercices dénués de toute logique de communication. Une didactisation de ces apprentissages serait, entre autres, de les penser dans une démarche qui fait sens. Les pratiques pédagogiques favorisant la coopération entre élèves développent l’autonomie, la responsabilisation et une éducation à la citoyenneté. « Quel est l’impact des situations de coopération sur le temps scolaire réservé à l’écriture ? » est la question de recherche à laquelle cette étude tente d’apporter une série de réponses. Le corpus est composé d’une centaine d’éléments regroupant des emplois du temps de classes primaires, des questionnaires et des entretiens d’enseignants sur ces questions.


L’éducation pour la santé durable comme levier de transformation sociale

Cet article repose sur une thèse centrale forte : l’usage social et politique de la recherche en santé publique mène au constat qu’il ne peut pas exister de dispositifs d’éducation à la santé favorables au développement durable, sans une justice cognitive dans la mesure où, l’épistémologie est la première source des inégalités que ce soit dans les domaines de l’éducation, ou de la santé, ou du développement durable. Pour préciser cette thèse, l’article est une première étape d’une longue réflexion qui tente de répondre à la question suivante : En quoi, jusqu’où et comment les épistémologies du Sud sont-elles une grille de lecture pertinence pour la construction d’une éducation pour la santé durable ? Pour amorcer cette démarche, une première réponse est consacrée à un ensemble de questions autour de la critique des épistémologies dominantes euro-centrées du Nord en interrogeant l’épistémé de la recherche en santé publique dès qu’elle fait un usage social et politique de l’éducation dans le champ de la santé publique et du développement durable. Une conclusion ouvre des portes au Buen Vivir et à sa transférabilité dans les recherches pour une éducation pour la santé durable critique.


Autres numéros :

2017

Volume 17- 1

Numéro 1

2018

Volume 18- 2

Numéro 1

2019

Volume 19- 3

Numéro 1