exit

Homme et Société   > Accueil   > Technologie et innovation   > Techno-économie des risques industriels   > Article

Globalisation et risques industriels Une évaluation critique des théories de la globalisation à partir des catastrophes industrielles et des accidents du travail

Globalization and industrial risks A critical evaluation of the theories of globalization from industrial disasters and accidents at work


Stéphane Callens
Université d’Artois LEM



Publié le 13 janvier 2017   DOI : 10.21494/ISTE.OP.2017.0102

Résumé

Abstract

Mots-clés

Keywords

Les théories de la globalisation émergent au moment d’une augmentation des accidents industriels au milieu des années 1980. Elles conjuguent le risque de manière différente : comme une « manne » apportée par la globalisation, comme une probabilité ubiquiste d’un désastre, ou encore une injustice atteignant de façon répétée le plus vulnérable. L’étude empirique des données mondiales sur la période 1983-2014 indique quelques évolutions positives dans la période récente, ce qui est un argument en faveur de l’approche ubiquiste proposée par Ulrich Beck (1944-2015).

Theories of globalization emerged in the mid-1980s during a period which saw an increase in the number of industrial accidents. These different theories approach industrial risk in their own ways: as a “manna” brought by globalization, as a ubiquitous probability of a disaster, or as an injustice repeatedly reaching the most vulnerable people. The empirical study of global data between 1983 and 2014 indicates some positive developments in recent times, which is an argument in favor of ubiquitous approach proposed by Ulrich Beck (1944–2015).

théories de la globalisation risques industriels travail décent accidents du travail

theories of globalization industrial risks decent work occupational injuries